Désamiantage maritime DFD
In: Toutes les actualités

Le désamiantage maritime, un challenge relevé par DFD.

DFD est présent sur les chantiers industriels, ainsi que sur les chantiers en milieu flottant.

Les équipes de désamiantage de DFD ont traité un navire des télécoms et un second militaire, tous deux de pavillon français.

Cette double expérience a nécessité beaucoup d’organisation, d’adaptation aux contraintes du lieu et de flexibilité.

Travaux :

Désamiantage d’Orange marine (le navire Raymond Croze), spécialisé dans les télécommunications sous-marines, ancré à la Seyne sur Mer (83).

Travaux de retrait de dalle et colle mis en place en deux phases de travail.

La première sur une zone de 60m² et la seconde de 250m².

Pour ce chantier, nous avons dû apporter des solutions techniques dans un environnement exigu et en espace occupé.

Le Raymond Croze, un navire spécialisé dans l’installation de câbles sous-marins, pouvait à tout moment quitter le quai. Cette contrainte commune à tous bâtiments marins, rend obligatoire la mise en place d’une zone autonome. Celle-ci doit prévoir l’indépendance de la zone à traiter pendant les astreintes éventuelles (72h maximum de prise en mer dans ce cas précis).

Désamiantage du VN Rebel « Sea Owl » accosté au port de Toulon (83).

Le Sea Owl est un ancien remorqueur de la marine reconverti en navire spécialisé en entrainement d’assaut de la Marine nationale.

La prestation à réaliser, sur un bâtiment original, a été la dépose de mâchoires des freins amiantés de l’ancre, ainsi que la suppression et repose des garnitures de frein.

« Ce fut une nouvelle expérience très enrichissante pour mon équipe et moi, nous dit le chef de chantier. Bonne cohabitation entre l’équipage et les opérateurs amiante DFD. Nous avons dû nous adapter aux contraintes liées à l’espace et au fait que le lieu était habité. Par ailleurs, ce navire était d’astreinte, c’est-à-dire que s’il était demandé nous avions 24 heures pour enlever le sas et le confinement en toute sécurité. »