In: Toutes les actualités

Contribuant à l’un des programmes majeurs de rénovation de la région Grand Est, DFD a procédé au désamiantage des tours d’habitation symboliques de la Croix du Sud, à Reims. 

Dans le cadre d’un programme majeur de rénovation de la région Grand Est, DFD réalise depuis l’été 2019 les opérations de désamiantage de l’un des ensembles d’habitations les plus emblématiques et les plus peuplés de la ville de Reims (51) : la Croix du Sud.

Au cœur de ce quartier en pleine mutation, les chantiers de décontamination de DFD ont été organisés et suivis alors que les espaces environnants étaient habités.

Mis en sommeil durant le confinement, les travaux ont repris mi-juin. Après huit mois d’intervention, les équipes DFD viennent d’achever le troisième et avant dernier bâtiment (R+10).

Depuis le début du chantier, DFD a traité deux R+7. Le désamiantage du dernier bâtiment devrait débuter en décembre prochain.

Les travaux préparatoires concernent ainsi trois barres d’immeubles. En tout ce sont plus de 11 000m² de dalle et colle, plus de 23 500m² d’enduit, plus de 10 000m² de bande calicot et plus de 1 000m² de joint de dilatation qui auront été traités.

L’intervention de DFD s’inscrit dans un projet de rénovation urbaine d’envergure : les travaux font partie du NPRU (Nouveau Programme de Renouvellement Urbain) dont l’objectif est la dédensification de l’habitat. Les logements sont en effet décontaminés pour être ensuite démolis. Il ne s’agit pas ici de reconstruire en quantité équivalente, mais de créer une ‘’respiration dans la construction’’ et de changer l’image du quartier.

Les travaux préparatoires menés par DFD permettent ainsi le renouveau du quartier qui sera, à terme, plus ouvert vers l’extérieur et redonnera une meilleure qualité de vie aux habitants.

Le programme est une priorité pour le Grand Reims, la ville de Reims et les bailleurs sociaux.

Les équipes de DFD ont répondu et continuent à répondre aux projets capitaux de renouvellement urbain, sur tout le territoire national. Les chantiers de décontamination qu’elles gèrent sont propres, sécurisés et tenus dans les délais : ils correspondent aux exigences des programmes de transformation urbaine des quartiers qui impactent les zones habitées, la vie des résidents et leur environnement proche.

DR © l’Hebdo du Vendredi et R. Gomes